Once upon a time… Tremé Fall Festival

870c53_45b0133334b844fda0faece034cc6657mv2

Il est encore des festivals que l’on n’a pas eu le temps de faire au bout de trois années… Tremé Fall Festival est de ceux-là, et je suis bien contente d’avoir remédier à ce manquement cette fois. Parce que c’était une bien chouette journée, de celles qui font pencher la balance de la Nouvelle-Orléans du bon côté.

14581298_10154626452787009_296108823854369787_n

Déjà, ce petit festival a lieu au mois d’Octobre, ce qui lui donne d’avance plein de points de bonification. Comme je le répète tous les ans, Octobre est mon mois préféré ici. J’adooooooooore! Mais vraiment. Genre, quand j’habiterai plus là, et que je viendrai voir mes copains en vacances, ben je viendrai à ce moment là. Oui, oui. Les températures sont juste comme il faut, parfaites pour faire du vélo en petite robe sans suer, sous un magnifique ciel bleu. Puis y a Halloween qui arrive, les maisons pleines de squelettes et les citrouilles qui poussent comme des petits pains. Et les premières vacances de l’année scolaire. Bref, Octobre,  c’est chouette.

Ensuite, c’est un petit festival. Du coup, pas trop de monde. On peut danser, respirer, faire des second line, s’asseoir dans l’herbe, être tout près de la scène… La jouissance du festivalier en somme. On profite de l’après-midi dans un cadre intimiste, on a l’impression d’être un peu pote avec les musiciens, d’avoir été invité dans leur jardin. Hey, Glen, comment ça va? La famille, tout ça?

Enfin, c’est la Nouvelle-Orléans. Ce qui veut dire que n’importe quel événement est quand même un mélange un peu fou. Le son est plutôt mauvais et la musique est trop forte, mais les musiciens sont extraordinaires et le public est magique.  La p’tite vieille se balade avec son perroquet sur l’épaule, quand le monsieur barbu a un tee-shirt aux couleurs improbables et un badge « Free Hugs ». Ça sent la friture et ça résonne les cuivres, avec Saint Augustine pleine de rouille en toile de fond. Le genre d’après-midi où tu as vraiment l’impression de faire partie de New-Orleans. Le genre d’après-midi qui me manquera une fois partie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s