Il était une fois… By Mum

Au jeu de l’arroseur arrosé, l’écrivaine s’est fait faire le portrait… by Mum. 

made by mum

Chuuut ! En tant que maman qui a été croquée dans ce blog lors d’un séjour précédent, je profite que notre Princesse Frenchie ne soit pas présente pour partager avec vous les coulisses d’une néo exploratrice Louisianaise en vacances dans les Pyrénées. Ici, tout est vrai, rien n’est de la lit-té-ra-tu-re.

mum

D’abord, son arrivée en sandalettes et robe blanche, parfaitement inadaptée avec la température du jour qui frôlait par le bas la dizaine de degrés. On aurait pu croire qu’elle avait fait preuve d’imprévoyance, mais non, c’était de l’anticipation. Parce qu’une heure plus tard, cette tenue improbable se révélait parfaite dans la course aux gadgets de la caravane publicitaire qui passait juste devant notre gîte, lors d’une course cycliste dont nous n’étions même pas au courant. Les cadeaux pleuvaient pour la « mariée » et nous nous sommes retrouvés avec une armada de porte-clefs, stylos et « bouchons de vin avec une petite fleur qui se balance ». Et quand ce sont les coureurs qui se sont présentés, certains en ont perdu leurs cale-pieds, en s’entendant encourager par cette apparition …

P1010812 fleche

Allez Mika!

Ensuite, il faut tordre le cou à une idée préconçue: notre Princesse est extrêmement sportive. Soit, il faut être dans la plage horaire adéquate, qui semble limitée lorsqu’on la ramène au décalage horaire subi et à la racine carrée de l’envie du jour. Mais, une petite randonnée, pourquoi pas ? Même qu’une fois partie, elle ne renie pas le fait d’augmenter la difficulté avec une course sportive en levant haut les genoux. Il faut dire que cette accélération impromptue était en sens inverse de la direction initiale, et qu’elle était initiée par sa rencontre avec un « énorme » serpent qui a du lui aussi prendre ses jambes à son cou devant tant de bruit.

Ce qui était extrêmement important pour notre Princesse montagnarde, c’était de respecter ses codes vestimentaires: pas de couvre-chef vulgaire, vive le bandeau multi-fonctions, qui est toujours l’accessoire « parfait » d’une baroudeuse en devenir. Pas de protection solaire, en venant de Nola la peau est déjà préparée. Et si le nez rougit, ce ne peut être du qu’au vilain rhume des foins. Enfin, c’était valable pour le premier jour, parce que lorsque le rhume s’est propagé aux épaules, la crème a retrouvé grâce à ses yeux. Et toute activité un tant soit peu pittoresque et locale se devait d’être accomplie en tenue de Rebelle, pas le film d’animation, non, le groupe de copines danseuses à mi chemin entre les pom-pom girls et le french cancan dont on a déjà pu voir ici la vidéo. C’est ainsi que des vaches et des chevaux ont suivi de près l’intrusion de cette bergère en débardeur noir, mais aussi a été qualifié de pittoresque un dessert au concombre ou de local un apéritif … effectivement local.

Mais lorsque le clou du séjour, le baptême de parapente est arrivé, point de débardeur. Pour jouxter les cieux, les manches longues étaient de rigueur. Comme il ne fallait toutefois pas quitter la terre ferme sans être parfaite, l’heure précédant le grand saut a été consacrée à une petite séance de remise en forme, et plus particulièrement au niveau des sourcils à l’aide d’une pince à épiler. Venant de Vénus, notre Princesse a voulu en même temps ajuster les volets de sa chambre, tout en se disant: « je vais faire tomber ma pince, je vais faire tomber ma pince ». et oui, la pince est tombée, et s’est perdue dans la gouttière en dessous, à 3 mètres de hauteur.

Le séjour s’est terminé et la Princesse est repartie faire son tour de France des amis, pas en vélo mais dans son beau carrosse vert de location. En ayant mis dans son coffre la petite valise dont il avait fallu extraire l’appareil photo et autres babioles afin de pouvoir y caser toutes ces petites choses achetées en France et immettables en Louisiane, mais tellement chics qu’elle ne pouvait les laisser passer à ce prix là, alors que les soldes n’étaient même pas en vigueur…

fiat

Vous avez reconnu notre Princesse, non ?

princesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s