Once upon a time… Christmas Time

Oui, bon, je sais, ça fait longtemps que je n’ai pas posté… Mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas écrit du tout. J’ai même écrit des choses passionnantes, comme des CV en anglais et des lettres de motivation pour partir au bout du monde, mais le bout du monde le moins loin possible quand même, parce que ça va être trop dur de partir d’ici. Alors, maintenant, je ne sais plus trop par où commencer pour tout rattraper, parce que la vie continue à filer quand même, en tee-shirt au milieu des illuminations d’hiver…

Comment ça tu sais pas de quoi parler? Tu te fous de moi?

Comment ça tu sais pas par où commencer? Tu te fous de moi?

Ah oui. Noël. Evidemment.

Alors,  pour commencer par le commencement, y a d’abord eu Noël sur un air de Gogo, avec des petites robes noires très fendues et très pailletées, et un gros noeud rouge sur le derrière. Ça n’a pas duré longtemps, 1min58 exactement, mais ça a fait battre mon petit coeur très vite et trembler mes petites jambes très fort. Faut dire que c’était ma première représentation de danse de toute ma vie. Et que y avait quand même mes copains dans la salle… C’était pas de la rigolade quoi.

La qualité n’est pas belle, mais c’est parce que je pirate ma propre choré en filmant mon ordi avec mon téléphone. Oui, je suis une vraie Rebelle. Chut.

Ensuite, y a eu le Noël de l’école. Enfin, le Marché d’hiver, parce qu’il faudrait pas risquer de froisser les sensibilités religieuses de tout un chacun. Pour vous expliquer, c’était un peu comme une kermesse d’école française, mais dans la démesure américaine. Y avait à manger, à boire, une tombola, des stands pour enfants et des chants de Noël. Pareil, quoi. Ouais, sauf que non, pas du tout. Y avait à manger oui, mais c’était des food trucks et même des glaces un peu folles qu’on mange en rouleau, que ça vient du bout du monde où je serai peut être l’année prochaine (je leur montrerai ce qu’est un Snowball moi d’abord).

Un camion dans la cour de récréation.

Un camion en récréation.

Y avait à boire oui, mais des cocktails Loup Garou servis au comptoir et du vin chaud devenu glacé à cause des 25 degrés. Y avait une tombola aussi, oui, mais avec des caves à vins réfrigérées garnies de bouteilles et des dîners dans des restaurants fancy en guise de lots. Pas de planches à découper ou de cale-livres à gagner quoi.

J'aime bien le thème de ce panier.

J’aime bien le thème de ce panier.

Y avait des stands pour enfants oui, mais c’était des châteaux gonflables et des souffleurs de neige artificielle, mais quand même froide. Puis bien sûr, y avait des chants de Noël oui, mais menés par un vrai musicien qui fait du reggae avec « Petit Papa Noel » sur une vraie scène qui annonce les artistes en herbe comme des stars internationales.

Mes élèves ont du talent.

Mes élèves ont du talent.

Enfin, y a eu le Noël des copains. Un brunch au pied du sapin, sous les petites guirlandes de toutes les couleurs. Ca brillait dans mon chez-moi et ça brillait dans nos yeux, malgré les petites nuits, les incidents pneumatiques, les crumbles trop cuits, les cakes raplaplas et les polaroids tout noirs. Mais on était contents, on était ensemble, alors on bavardait et on souriait en mangeant du foie gras et du saumon, et en buvant du vin chaud et du café aux noisettes. Un vrai Noël de dimanche après-midi, avec les cadeaux surprises, la photo de famille, et même le petit miracle que je n’attendais plus… Bref, un Noël simple et magique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s