Once upon a time… Cent vies sur la toile.

100th-post

Ben voilà, cent articles. Cent instantanés de ma vie, de mes 2 ans et quelques mois ici. Un album à remonter le temps, un herbier à souvenirs. Cent articles pour les cent vies que j’ai vécues ici.

Depuis mes premiers pas en Louisiane, jusqu’à la tête dans les étoiles. Tous ces petits pas, ces centaines de petits pas, qui m’ont conduite de Wisteria Lane à Frenchmen, avec le sourire pétillant et cette idée toujours persistante, que c’était quand même une aventure irréellement incroyable.

Dans ces cents articles, il y a tout moi. Mes grandes joies et mes petites peines. Parfois, l’inverse. Mes rêves et mes galères. Tous ces petits riens sans importance qui font la vie rose et toutes ces tristesses que l’on surmonte. Il y a mon passé que j’ai emprisonné de ma plume, les éphémérités qui durent l’éternité, et le présent vibrant, vivant, suintant les airs de jazz et l’odeur des épices, le goût du Tonic et la chaleur moite.

Dans ces cents articles, il y a tout moi, mais il y a aussi tout vous. Il y a les amitiés perdues, les histoires échouées et les rencontres qui marquent à jamais. Il y a les gens croisés, les amis partis, et ceux qu’on ne pourra jamais vraiment quitter. Il y a les profs, Brad et même Johnny. Il y a tous les accents de la France, de la Belgique, du Maroc et du Canada. Il y a les accents de chez vous autres et cette autre langue qui me donne les joues roses. Il y a les disputes, les sourires, les rires et les câlins. Il y a ma famille, la vraie, et puis celle que j’ai ici.

Et puis, dans ces cents articles, il y a tous ces moments partagés. Les road-trips en Californie, les voyages à Chicago, à Miami et à New-York. Les croisières à vent et les motels angoissants. Les Halloweens déguisés, les fêtes arc-en-ciel, les anniversaires à paillettes et les au-revoirs en carton. Le travail à l’école et les vacances de Mardi Gras.

Dans ces cents articles,  il y a tout mon amour pour New Orleans et tout mon amour pour la France. Il y a mon amour de l’écriture, des ballons, des étoiles et des papillons.

Finalement, dans ces cents articles, il y a tout mon amour tout court.

Une réflexion sur “Once upon a time… Cent vies sur la toile.

  1. Juste Une Pensée Pleine D’Affection Et D’Amitié Pour Ce Si Long Voyage Parcouru… Souvenez-Vous Petite Princesses De Tous Vos Moments De Bonheurs Partagés Ou En Solitaire. J’Ose. J’Affirme… Que Notre Monde Est Très Beau, Après Avoir Vu Ma Toute Première Baleine à Tadoussac, Après Avoir Vu Mon Aigle Brun Surgir Des Fonds Des Chutes Du Niagara, Après Avoir Eu L’Immense Bonheur Et Cha ce De Découvrir Québec Et New York City, Le Grand Saint-Laurent… Et Ce Sentiment D’Être En Fin Heureux Et Libre Comme Nulle Part Ailleurs. Comme je Vous Le Souhaite, Et De Belles Fêtes De Fin D’Année à Vous… Bise.

    Jean-Christophe

    Post-Scriptum : Votre Texte Du Petit Prince Et des serpents Est Très Touchant, Alors Continuez à Croire En Toutes Les Merveilles Dont Ce Monde,… Notre Monde à Toutes Et Tous… Révèle… Pensées Vers Vous, Et Vers Toutes Ces Familles Et Ami(e)s Endeuillé(e)s Par Ce Triste évènement…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s