Once upon a time… La magie au second degré

IMG_2951

Je vais la jouer carte sur table. Je dois vous dévoiler que je suis un peu embêtée. Ben oui. Y en a qui ont spoilé mon article avant même que je n’aie mentalement gribouillé une ébauche de brouillon de celui-ci. Comme ça. « Abracadabra, tu vas écrire ça. » Alors, du coup, ce ne sera probablement pas la surprise qui sort de la surprenante veste du magicien, mais je vais l’écrire quand même. Parce que cette soirée était complètement magique, de la double entrée au triple dessert. Et qu’on s’est vraiment régalés.

En fait, assister à ce spectacle c’était un peu comme regarder un dessin animé que les enfants comprennent pas, ou comme faire un manège de grands. C’est l’enfance au second degré. De l’art digito-langagier saupoudré de poudre de perlimpinpin. Un menu régressif à l’humour affûté. Un moment intemporel entre faux et vrai, lapin en mousse et billets en feu, carte unique et chaussure invisible.

IMG_2953

Un spectacle participatif à l’avant-garde de la magie.

Je vous avais déjà conté, il était une fois, la planète de Guillaume. Ben en un tour de baguette, nous avons été transporté sur la planète du frère, un chapiteau improvisé, plein de petites guirlandes scintillantes, de chaleur humaine réconfortante et de jeux de mots absurdes. On n’était pas dépaysés quoi. On a vite oublié qu’on avait accueilli 25 enfants dix heures auparavant, et on en est redevenu un le temps de deux. On s’est vraiment concentrés pour découvrir certains secrets, mais au final le mystère est toujours resté entier. Je crois que j’entendrais toujours la petite clochette de l’illusion tintinnabuler. Je n’ai rien vu. il m’a complètement manipulée. Pourtant j’étais bien attentive, je ne pensais même pas à l’apéro, au houmous ou à la rentrée. J’étais assise sur la moquette du chapiteau, les yeux tout grand écarquillés pour tout bien observer. Les billets qui se transformaient, les boutons qui disparaissaient, les pièces qui pleuvaient, les cartes qui remontaient toutes seules… Mais il faut reconnaître que la prestidigitation était parfaite. Vraiment.

Comme ça. Avec les sourires tout pareil.

Comme ça. Avec les sourires tout pareil.

Alors maintenant que tu as lu l’article, tu le  montres bien à tous tes amis. Je ne regarde pas. Et si t’as pas d’amis… ben tu le gardes pour toi.

2 réflexions sur “Once upon a time… La magie au second degré

  1. Pour une occasion comme celle-là, la vidéo aurait été la bienvenue (et en plus on aurait pu comprendre plein de trucs !). En tout cas ça avait l’air sympa.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s