Je ne travaille pas dans le vrai monde… Back to school!

Bon, ben, nous y revoilà une troisième fois. On ne prend pas les mêmes et on recommence pareil. Passé l’euphorie des retrouvailles et la première gorgée d’Abita, il faut bien se rendre à l’évidence que c’est la reprise et oublier les 40 degrés dehors, le soleil et les piscines des copains pour retourner vivre notre passion et notre vocation dans l’obscurité frigorifique de nos classes. Mais quand on aime, on ne compte pas les degrés (ou ses heures), hein.

Et puis une pré-rentrée à l’américaine, c’est une expérience à vivre au moins trois fois dans sa vie. Sept jours de convivialité, de partage et d’échange (sur les vacances) autour de la machine à café, ponctués d’activités tellement drôles et variées. On s’amuse comme des enfants. Et on s’ennuie beaucoup aussi. Par contre, pour préparer sa classe, faut revenir plus tard. Ben oui, si ça servait à travailler une pré-rentrée, ça se saurait.

Alors, on joue à « Dessine moi une créature marine et je te dirai qui tu es. » Une activité bien plus indispensable que faire ses étiquettes ou penser son emploi du temps. Chaque membre de l’école fait ainsi partie d’un aquarium trop mignon reflétant sa vision de son groupe et de sa place dans celui-ci. L’enseignant au coeur des apprentissages quoi. Bon, nous on est tous tournés vers l’extérieur et on cherche à sortir de l’aquarium… Au secours!

Une baleine? Vraiment? Hummm...

Une baleine? Vraiment? Hummm…

Au cours de ces réunions plus enrichissantes les unes que les autres, on apprend aussi que Taoki n’a jamais fait de CE1, que c’est bien d’utiliser plein plein plein (plein plein) d’eau pour se laver les mains et qu’un simple badge peut sauver une vie parce que c’est ce qui nous différencie des méchants. Elémentaire mon cher Watson.

On a aussi appris à sauver des troncs humains qui ont eu des accidents de vélo.

Toi, t’avais pas ton badge. 

Puis, on a aussi vécu un grand moment cette année. Un moment qui aurait mérité d’être filmé et de remplacer leur télé-réalité insipide. Là au moins, y avait de l’action, des revendications, des convictions et du sang. Prenez vingt profs français, installez-les dans une unique pièce et demandez-leur de se mettre d’accord sur une charte disciplinaire. Ouais. Non, ne faites pas ça en fait. Un prof français ne fait fait fait de toute façon que c’qui lui plait plait plait. LI-BER-TÉÉÉÉÉÉÉ!

Mais bon, en fait, faut bien l’avouer, la pré-rentrée c’est pas si terrible que ça. L’école sans élèves, c’est même plutôt sympa comme concept. Puis on est quand même bien contents de retrouver les anciens et de découvrir les nouveaux, et d’aller boire des Blueberry Mojitos tous ensemble au St Joe. Sans parler discipline. Mais en parlant vacances.

 

2 réflexions sur “Je ne travaille pas dans le vrai monde… Back to school!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s