Il était une fois… Le Grand Ouest Français

Il y a un an, je sillonnais l’Ouest Américain avec mes copains de là-bas à bord d’un énorme camping-car… Un an plus tard, c’est l’Ouest Français que j’ai sillonné à la rencontre de mes copains d’ici, au volant de ma petite Clio noire. L’infinité des paysages, la grandiosité des sites, la beauté des Parcs, l’immensité des villes qui avaient fait de ce voyage l’un des plus inoubliables de ma vie, ont été remplacés par le charme des montagnes, l’oxygène des campagnes, l’authenticité des villages, la chaleur des amis, qui ont fait de ce voyage une balade pleine de poésie sur la route des souvenirs et des retrouvailles.

Toulouse, Réjaumont, Tarbes, Aux-Aussat, Mont-de-Marsan, Bordeaux… Des noms qui renferment chacun une histoire, un passé, un petit peu de moi. Des noms qui sont mes études, mon école, un mariage, un (des) bébé(s), des soirées, des veilles de départs… Des noms qui sont surtout des gens, dont le coeur ne se lasse pas malgré les années qui passent. Ces personnes incroyables, toujours prêtes à m’accueillir, pour quelques heures, quelques jours, quelques nuits, avec le sourire, et parfois quelques larmes aussi.

J’ai retrouvé mes copains de mes années université. Ils ont rénové de leurs petites mains très douées une magnifique maison au milieu des arbres. On respirait le vert sur leur terrasse. C’était calme. Le vin était frais, le foie-gras délicieux, le repas copieux. Une petite bulle simple et amicale.

J’ai retrouvé ma copine de mes années IUFM et toute sa petite famille. Y en a même un qui n’a pas encore montré le bout de son nez, mais je reviendrai, dans une année… On a papoté autour d’un magret dont seul le chef a le secret. Cela ne semble pas si compliqué, mais c’est tout un art, je reconnais. On avait toute une année à rattraper, et c’est long une année, alors on a prolongé le moment de se quitter. Une petite bulle pleine de vie et de bonheur.

J’ai retrouvé ma copine des mes années école de village. Ma collègue de RPI qui est devenue ma collègue de carnaval. Je l’ai accompagnée dans sa salle de classe. Le dernier jour avant les vacances. Le dernier jour avant la fermeture définitive des portes… La classe unique restera maintenant vide, la boîte aux lettres ne recevra plus de Popcorn en provenance des Etats-Unis. Alors, on a bu du rosé pour se consoler et on est allées voir Foresti pour se changer les idées. J’ai même allumé un cierge à la grotte de Lourdes… Mais apparemment y a une subtilité entre prière et voeu que je n’ai pas saisie… Me faut une étoile maintenant. Une petite bulle entre rires et spiritualité.

Moi à Lourdes, c'est pas plus bizarre que mes parents aux Etats-Unis.

Moi à Lourdes, c’est pas plus bizarre que mes parents aux Etats-Unis.

J’ai retrouvé mon cousin et ma cousine de mes années Fort Boyard dans le jardin des grands-parents. Des années que nous ne nous étions plus vus. Maintenant, elle a un fils de l’âge où nous partagions nos vacances. Il m’a montré sa cabane dans les arbres, son lit en mezzanine et son trésor de Légo. Moi aussi j’ai été enchanté de faire sa connaissance. Puis aussi de revoir sa maman, son papa et son tonton. Une petite bulle nostalgique et familiale.

J’ai retrouvé mon autre copine de mes années IUFM. On n’a passé qu’un an ensemble, mais on se voit quand même tous les ans. Parce que un an, c’est peu, mais c’est beaucoup. En tout cas, c’est suffisant pour partager des bons moments. Puis pour parler du passé, du présent et du futur. Des projets, des amours, des amis et de la vie. Une petite bulle emplie de confidences et d’amitié.

Le goût du bonheur.

Le goût du bonheur.

Puis, surtout, surtout. J’ai retrouvé Mr Patate. Des dizaines de petites bulles. Des petites bulles de toutes les couleurs. Des petites bulles légères comme les nuages. Des petites bulles toutes simples, toutes belles, avec des traits tout en délicatesse, qui pétillent dans mon coeur comme le sucre des enfants. Des petites bulles avec le parfum de l’océan, la gourmandise de la Charlotte, l’enchantement des cabanes, la fraîcheur du vin, les rayons du soleil… et une pointe de sel.

Puis vous savez… Finalement, ce sont toutes ces petites bulles qui font de moi une princesse 🙂

IMG_2814

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s