Once upon a time… Heureux qui comme Ulysse

A fait un beau festival. Ou plutôt de beaux festivals.

Il y a eu le French Quarter Festival. Il y a eu le Lafayette International Festival. Et il y aurait pu avoir le Jazz Fest, si ça n’avait pas été la fête des cartons et du ménage dans mon nouveau chez moi.

D’accord pour les festivals. Mais Ulysse dans tout ça? Ben, Ulysse, c’est mon nouveau copain. Je l’ai daté en avant-première. Ne vous emballez pas quand même, il est tout petit et il parle avec un fort accent québécois. Mais il a plein de bons plans et de bonnes adresses, et il s’habille de tout plein de couleurs, ça met de la joie dans mon petit coeur. Puis, il s’amuse tout le temps à faire plein de classements, et moi j’aime bien jouer au jeu des classements, surtout avec mes copines, même si c’est souvent pas très gentil.

Je vous présente Ulysse. Moins baraque que son copain Routard donc.

Je vous présente Ulysse. Moins baraque que son copain Routard donc.

Bon, oui… Ulysse, c’est mon premier cadeau grâce à mon blog, et c’est un peu comme recevoir son premier bouquet de fleurs, ça devient sérieux quoi. Et comme j’ai le droit d’écrire rien que ce que je veux sur lui, ben moi ça me donne envie de lui écrire des mots d’amour. En plus c’est vrai que je l’aime bien. Puis j’avoue que j’apprécie assez les cadeaux aussi, surtout sans occasion, alors je le flatte un peu, mais sans vraiment forcer, parce qu’il me fait plaisir.

On est donc sortis ensemble plusieurs fois (mais pas le premier soir).

La première fois, je m’en souviens bien, c’était au premier festival, le FQ Festival. Il pleuvait, c’était dimanche soir, et pourtant y avait quand même un air de fête devant la scène de Big Sam Funky Nation. Alors, on a eu envie de faire comme si c’était un peu les vacances, et on s’est offert un petit restaurant. On a choisi Tableau. On a pris l’ambiance intimiste, évidemment. Et on a été repus, mais un poil déçus suite à tant d’éloges. Mais les premières fois, en vrai,  c’est toujours un peu décevant.

IMG_0409_2

Fais moi rêver.

La deuxième fois, c’était sur la route pour le deuxième festival, le Lafayette International. Je m’en souviens très bien aussi, mais un peu moins de la suite. Y a eu une histoire de chèvre promenée en laisse, un burger sur fond de musique cajun, et des loupiotes dans un backyard avec Jésus sur une balancelle.

Mais avant de vivre toutes ces folles aventures, avec mes compagnons de voyage on avait décidé de faire une halte à Oak Alley Plantation, une plantation 3 étoiles. Mon petit guide connaisseur m’avait dit le plus grand bien de « la somptueuse allée boisée avec ses 14 chênes majestueux » et des « beaux points de vue sur le Mississippi ». C’est certainement vrai, j’ai confiance en lui, mais ce jour-là on ne voyait pas plus loin que les 6 premiers chênes.

IMG_0403_2

Et on s’est dit qu’on était bien contents de pas être des esclaves pieds nus dans les champs de cannes à sucre sous cette majestueuse tempête. Alors comme mon guide disait aussi beaucoup de bien du petit restaurant dans le cottage enchanteur au fond de la demeure, on a couru sous la pluie (enfin, j’ai essayé. Je suis prête à beaucoup par amour.) et on a séché en se délectant d’un bon gumbo.

Mon petit guide québécois, je sais qu’il a encore plein de ressources. Et moi, il suffit de me parler bons restaurants pour que je tombe sous le charme. Alors, on n’a pas fini de marcher main dans le sac, ensemble.

Et si vous aussi vous voulez adopter votre Ulysse, pour un soir, un week-end, une semaine, ou toute la vie, c’est ici: Guides de voyages Ulysse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s