Once upon a time… Les annifs à la con, de quand j’avais, disons, dix ans.

Boule de gomme et p’tit mystère

J’me demande si y a d’quoi faire

Un article

Des odeurs un peu musquées

Qui sortaient des s’melles usées

D’nos rollers

De ces bobos sur les ch’villes

D’la musique du DJ

Le jeudi

Puis des grosses cascades surtout

De notre p’tite bande qui tombe

Pour de bon.

roller

Mais la nostalgie tu sais

Autour de 35 balais

Quand ça t’chope

Ça t’donne envie d’te r’tourner

Sur tous ces anniversaires fêtés

Sans tes potes

Ça t’donne envie d’retrouver

Et les j’tés et les r’tournés

Et les glissades

Et d’pardonner à tes copains

D’avoir jamais bien su faire

Du patinage.

Les annifs à la con

De quand j’avais disons

Dix ans

Me reviennent souvent

Pas toujours mais mettons

Tout l’temps.

roller rose

‘Vec les amis on sautait

On s’élançait sur l’trapèze

Dans la mousse

Pour réussir les saltos

Qu’les sportifs nous montraient

Comme des pros

Puis on tombait dans les blocs

Avec l’fil de funambule

Pas tendu

Des p’tites chutes superchouettes

Qui mettaient dans nos vieux bras

Des p’tits bleus.

trapeze

Boule de gomme et p’tit mystère

J’me demande si y a d’quoi faire

Un article

De ses soirées dans le noir

Des néons d’anniversaire

Fluorés

D’ces retours en enfance

Qu’on adorait en cachette

Pi d’l’angoisse

De ces lendemains de fête

A sentir tout son dos

Qui fait mal.

trampo

Les annifs à la con

De quand j’avais disons

Dix ans

Me reviennent souvent

Pas toujours mais mettons

Tout l’temps.

Les annifs à la con

D’mes années déracinées

Loin d’chez moi

Font de moi une gamine

Dans la ville d’New Orleans

Tous les mois.

10

Dans cette folie acceptée

Les semaines passaient

‘fervescentes

Quand tout l’week-end finissait

Doucement

Ça sentait déjà l’école

Les cartables, les tubes de colle

Du lend’main

On priait pour que coup d’bol

On s’réveille ‘vec un day-off

Au matin.

day-off

Les annifs à la con

De quand j’avais disons

Dix ans

Me reviennent souvent

Pas toujours mais mettons

Tout l’temps.

Les annifs à la con

D’mes années déracinées

Loin d’chez moi

Font de moi une gamine

Dans la ville d’New Orleans

Tous les mois.

2 réflexions sur “Once upon a time… Les annifs à la con, de quand j’avais, disons, dix ans.

  1. Pingback: Once upon a time… Cent vies sur la toile. | Once upon a time... In New Orleans

  2. Les fans apprécieront. En connaissant bien l’original, on comprend mieux l’ensemble du texte. Je suis content de voir que la relève est assurée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s