Je ne vis pas dans le vrai monde… Halloween Fest

Halloween ici, c’est un peu ma période préférée de toute l’année entière. Y en a qui aiment le froid poudreux de Noël, le chocolat chaud sous le plaid et les cadeaux des petits lutins. Ben moi, j’aime l’air frais d’octobre, le Gin Tonic dans les bars sombres et les monstres qui font peur.

Alors, cette année, pour ma fête favorite, j’ai pas fait les choses à moitié. Un vrai travail d’actrice commencé dès le début du mois, une transformation physique et une préparation psychologique dignes d’Hollywood. Kilos éliminés, teint blanchi, cernes creusées, sourire effacé… A la date D, j’étais fin prête à rentrer dans mon personnage. On peut même dire que J’ETAIS mon personnage. Bon, sauf qu’à la date D, j’en avais un peu marre de pas être gaie, et que j’avais un peu envie de faire la fête. Merci les copains.

J'ai très envie de faire la fête. Et de torturer des enfants.

J’ai très envie de faire la fête. Et de torturer des enfants.

Voilà donc comment il a été tout naturel de monter à 7 heures du matin dans un bus plein de travailleurs, eux en tenue de travail, moi en Mercredi Addams, avec une main en latex que j’ai passé la soirée de la veille à bourrer de coton. NA-TU-REL. Bon, après, il a fallu passer la journée du 31 à l’école, à occuper des tortues, squelettes et autres sorciers, qui avaient une envie de travailler proche de la mienne, et qui pensaient autant aux bonbons qu’ils allaient engloutir que moi aux verres que j’allais…euh… siroter.

Un climat de classe propice au travail.

Un climat de classe propice au travail.

Cette journée de classe n’aurait été complète sans l’organisation d’un événement un peu angoissant. C’est Halloween ou ça ne l’est pas. Heureusement, la direction a pensé à tout et nous a organisé un petit tour dans une maison pleine de gens mourants ou très malades (mourants quoi). La bonne idée à la hauteur des meilleurs Haunted Tours de New Orleans. Et l’année prochaine les enfants, visite guidée de la morgue, youhou!

Les enfants, si vous mangez trop de bonbons, vous deviendrez comme le monsieur à gauche.

Si vous mangez trop de bonbons, vous deviendrez comme le monsieur à gauche.

Apres cette journée ô combien éprouvante, nous nous sommes ensuite plus ou moins tous retrouvés et perdus dans le French Quarter, au milieu d’une foule dense, costumée, éclectique et électrique, qui dansait et s’amusait dans les rues et les bars de Frenchmen. Une grande pagaille, folle, brouillonne, parfois inquiétante, que la Chose a d’ailleurs décidé de fuir, seule dans les rues de New Orleans, après avoir été attaquée par des essuie-glaces de voiture et une fille pas très drôle (ok, moi non plus.).

Trouvez Charlie(s).

Trouvez Charlie(s).

Samedi, j’ai donc porté le deuil de la Chose, dans le calme reposant de ma chambre. Snif. Aïe. Dodo. Mais dimanche, il fallait déjà surmonter cette triste perte pour continuer les festivités de cet Halloween Break. Le Voodoo fest, sa bière, ses attractions metalliques et ses concerts en plein air nous accueillait. Nous, et les centaines d’autres festivaliers, qu’on savait pas trop si ils étaient encore déguisés.

Et après, cette agréable journée presque estivale, on ne sait pas trop pourquoi, mais on a décidé de clôturer le week-end dans une maison hantée. Mais pas n’importe laquelle: une maison hantée dans une vraie maison hantée (ben oui, sinon c’est moins drôle.). Et pas n’importe quel jour: le jour où il fait noir et où ils donnent juste une pauvre lampe led pour tout le groupe. J’ai donc évidemment passer 20 minutes à broyer le bras de mon partenaire, à crier et à trembler parce que des zombies avec des tronçonneuses me poursuivaient dans des catacombes.

Accueillant le monsieur.

Accueillant le monsieur.

Tout de même étrange que ce soit ma période préférée de toute l’année entière…

Appelle-moi, on va en discuter.

Appelle-moi, on va en discuter.

2 réflexions sur “Je ne vis pas dans le vrai monde… Halloween Fest

  1. J’adore ton blog! Je suis moi-même professeur des écoles en région parisienne et ton aventure représente un peu mon « american dream »! 😉 J’aimerais en savoir davantage sur le déroulement de ce métier là où tu vis… horaires, journée type etc. quand je vois déjà les locaux et les activités variées proposées cela diffère totalement avec le fonctionnement d’ici ! (sans parler des nouveaux rythmes scolaires appliqués cette année!) Bref! Et Noël alors? On doit bien ressentir l’atmosphère étincelante de cette fête aux Etats-Unis non? J’aurais tellement d’interrogations sur ton univers!!!
    Bonne continuation en tout cas, parcourir ton blog évade mon esprit parisien!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s