La princesse qui… devint pilote.

Maintenant que je me suis remise de mes émotions, je peux vous le dire: J’ADORE MA VIE.

Ces temps-ci, il y a comme un petit souffle de vacances dans l’air et j’ai la tête dans les nuages. Le vent semble plus favorable… Bref, J’ADORE MA VIE. Et je l’adore encore plus quand je suis là-dedans:

Admirez ce train à l'anglaise de toute beauté.

Admirez ce train à l’anglaise de toute beauté.

Donc, avant, je partais faire des promenades en vélo (en fait non, mais j’aurais pu.). Et maintenant, je pars faire des promenades en avion. Tu fais quoi toi ce week-end? Je vole. Normal. Normal, quand on a un coloc qui est le Blond (Oui, il revient aussi souvent dans mes articles que dans les sketchs de Gad Elmaleh. C’est un personnage que j’aime bien.)

Alors je vous arrête, le Blond ne pilote pas (encore) des avions. Mais il a des copains qui le font, et c’est bien aussi. C’est donc tout naturellement que j’ai été invitée à prendre place à bord de cette petite machine samedi dernier. Si je n’ai pas du tout hésité quand le Blond m’a proposé cette aventure aérienne, j’ai beaucoup plus hésité quand j’ai vu le jouet… Euh… You are sure it can fly?  Vu le temps d’inspection de l’engin avant de monter dedans, je crois qu’ils n’étaient pas bien surs non plus…

Euh... And you are sure you can fly with the window opened? D'après mes souvenirs de physique j'ai des doutes...

Euh… Et vous êtes surs qu’avec la fenêtre ouverte ça marche? D’après mes souvenirs de physique j’ai des doutes…

Mais bon, le Blond a dit I believe it can fly, alors j’y ai cru et on a décollé. Et c’était juste magique. Et c’était juste trop beau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et après on a basculé juste au-delà de la réalité. Quand le copain du Blond m’a demandé si je voulais piloter. J’ai d’abord cru que je comprenais toujours pas très bien l’anglais. Puis j’ai cru qu’il plaisantait. Puis j’ai cru qu’il était fou. Mais comme j’ai aussi pensé que j’aurai probablement peu d’occasions de ce genre dans ma vie (Ce soir c’est toi qui pilote pour rentrer du ciné? Mouais…), je leur ai fait signer une décharge et j’ai accepté.

Easy.

Easy.

Et ils m’ont vraiment laissée conduire un avion. Et y avait que moi qui avais mes mains sur le joystick (bon ok, le vrai pilote corrigeait un peu de temps en temps, histoire qu’on finisse pas la tête en bas). Et c’est là que j’ai réalisé que c’est vraiment un jouet tout léger qui bascule au moindre mouvement, et que le copain il est quand même un peu fort.

Bref. des fois la vie, c’est un peu chouette et un peu fou en même temps. ET JE L’ADORE (la vie).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s