Once upon a time… Le Pays Cajun

Cette semaine, il s’est passé un fait exceptionnel: J’AI VISITE LA LOUISIANE! Oui, oui. Je suis sortie de l’enceinte de Nola tout en restant dans les frontières de l’Etat. Incroyable. A bord de notre petite grosse voiture de location, mes deux acolytes en visite et moi-même, avons parcouru les routes de la Louisiane profonde et déserte, chose que je n’avais pas encore faite depuis sept mois ici (honte à moi).

Nous voilà donc toutes guillerettes, en mode grands reporters en terre inconnue, à la découverte des personnages du Pays Cajun.

La serveuse du Waffle House

De toute beauté en rose.

De toute beauté en rose.

Waffle House, c’est le Mac Do des gaufres, et y en a partout aux Etats Unis. Ce n’est donc pas la première fois que je m’y arrête, mes 4 kilos en trop vous le confirment. Mais ce Wafle House, entre Baton Rouge et Lafayette, était quand même unique… Des serveuses avec l’énergie d’une huître, un accent pire que dans le Mississippi et des clients qui nous observaient étrangement (faut dire qu’avec nos petites robes on dénotait un peu au milieu des survêtements et des tenues d’infirmières…Ou alors c’est parce qu’on n’a pris qu’une gaufre pour trois. Va savoir.).

Et sinon, je ne comprends pas pourquoi y a deux « f » à « waffle » alors qu’il n’y en a qu’un à « gaufre », et que j’ai toujours voulu en mettre deux…ça me perturbe et je vais bugger  comme la caissière à qui Elodie a donné 10 centimes en trop (inconsciente!)

Norbert Leblanc

DSCN0746

Il aurait pas bossé chez Waffle House?

Norbert, c’est un personnage. Le spécialiste cajun des bayous, présent dans toutes les émissions  sur la Louisiane française. Une légende quoi. Le genre de mec qui peut prendre des réservations sans ton nom et sans ton numéro de téléphone… 3 personnes? Ok. T’appelles trois fois pour confirmer, il pense que t’es 9. Et t’arrives, il est complet. Logique. Mais bon, ce n’est pas un problème, on va bien improviser deux petites places à l’avant, après tout ce n’est pas grave si la barque est surchargée, ce n’est pas comme s’il y avait des alligators dans le bayou.

Hummmm… Livraison de touristes.

Je me sens épiée…

Norbert promène donc ses petits touristes entre les cyprès, dans un paysage aussi beau que flippant, au milieu des bêtes sauvages. Le tour ne serait pas complet sans une petite dégustation devant une séance photos: Norbert à la chasse, Norbert sur le bateau, Norbert dans les magazines, Norbert qui mange des écrevisses…. Sacré Norbert!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Rayo Brothers

DSCN0846

Sortir à Lafayette c’est simple. Il y a UN bar. Le blue Moon, rendez-vous de la jeunesse des bayous. Et je dois dire que si la quantité n’y était pas, la qualité y était. Aux Desperitos, groupe rock, ont succédé les Rayo Brothers, groupe folk rock. C’était dansant, entrainant, typique, alternatif et beau. Une soirée fort agréable pour les yeux et les oreilles, qui donne envie d’aller voir du côté de Lafayette un peu plus souvent…

Le pépé de Vermillonville

DSCN0874

Pour finir en beauté notre séjour dans le pays cajun, nous avons décidé d’aller visiter Vermillonville, un des deux villages acadiens reconstitués (en même temps, y avait pas grand chose d’autre à faire, à part manger, mais c’était déjà fait.) Pour rendre le village un peu plus vivant (ils devraient retenir l’idée à Lafayette d’ailleurs…), il y a des vrais gens en tenue d’époque, en train de faire des activités d’époque et qui remplacent les panneaux explicatifs.

DSCN0868

C’est de suite plus vivant.

C’est comme cela que nous sommes tombées sur pépé en train de jouer du violon dans l’école.

Pas le droit de parler français mais le droit de dessiner. Bravo.

Pas le droit de parler français mais le droit de dessiner. Bravo.

Sauf que pépé c’est un coquin. Déjà il nous a fait déplacer à côté du poêle pour faire tomber nos foulards.

Petit coup de chaud

Petit coup de chaud.

Ensuite, il nous a causé et a blagué. Et enfin, j’ai du faire le show à coté de lui devant la foule en délire (8 personnes quand même.)

Gros coup de chaud.

Gros coup de chaud.

Je vais penser à la reconversion dans le spectacle muet en costume d’époque, j’ai de l’avenir je pense.

Je sais tout faire. Appelez moi pour vos mariages.

Je sais tout faire. Appelez moi pour vos mariages.

C’était once upon a time…Le Pays Cajun. Et nous comprîmes mieux la culture acadienne après un tel voyage alternatif (sic.).

3 réflexions sur “Once upon a time… Le Pays Cajun

  1. Pingback: Once upon a time… Cent vies sur la toile. | Once upon a time... In New Orleans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s