Once upon a time… Mississippi Cruise

Dimanche dernier, profitant de la dernière journée ensoleillée avant l’arrivée apocalyptique du grand froid (je suis cachée sous ma couette depuis deux jours, on ne sait jamais.), nous avons décidé avec Blandine de tester une des attractions phares d’ici: la croisière sur le Mississippi.

Doux poètes rêveurs, amoureux contemplatifs des paysages, et admirateurs romantiques de la nature, cet article va vous enchanter. Embarquez donc avec nous à bord du Creole Queen, et profitez depuis chez vous de toute cette beauté.

La bête.

Embarquement immédiat pour une balade onirique.

Pour qui aime les eaux boueuses, les usines désaffectées, les navires de guerre et les champs de bataille, cette croisière est le voyage idéal. Et si vos yeux pétillent à ces mots, vous pouvez même choisir de vous dire « oui » devant le capitaine. C’est tellement beau.

Le rêve.

Le rêve.

La réalité

La réalité

Mais nous n’étions pas là pour nous faire de grandes déclarations (jamais l’après-midi), et cette petite descente (ou remontée peut être…) du fleuve avait tout de même quelque intérêt pour les intellectuelles cultivées que nous sommes. La première partie nous a ainsi permis d’observer notre ville maintenant familière d’un point de vue totalement nouveau, et c’était plutôt chouette, l’impression d’enfin voir pour de vrai les photos de New Orleans que Google nous avait vendues avant de venir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

S’en est ensuite suivi un moche passage, ponctué d’explications historiques sûrement passionnantes, mais pour lesquelles j’avais du mal à me concentrer, troublée par le message qu’un admirateur m’avait discrètement envoyé…

Merci.

Merci.

Puis les explications ont cessé, et le bateau a accosté dans le « Jean Lafitte National Historical Park and Preserve, site of the 1815 Battle of New Orleans », dont le nom contient bien plus d’infos que le parc lui-même, étant donné que c’est une zone déserte, car détruite par la bataille. Enfin, je suis mauvaise langue, il subsiste une maison coloniale rescapée, au milieu de rien donc. Pour donner un peu plus de matière aux visiteurs avides d’Histoire, ils ont planté quelques panneaux explicatifs et un horrible monument à la gloire de Jackson, héros de cette guerre. Je me sens moins bête après tout ça.

Seule au monde.

Seule au monde.

Tiens, c'est moche!

Tiens, c’est moche!

Si on faisait des photos sexy devant? ça fera un super profil FB.

Si on faisait des photos sexy devant? ça fera un super profil FB.

Alors qu'il y avait tant de poésie dans ce lieu...

Alors qu’il y avait tant de poésie dans ce lieu…

Au retour, nous nous sommes installées dans une salle intérieure vieillotte, et nous avons bouquiné sur nos liseuses modernes au milieu de japonais endormis.

DSCN0330 DSCN0332

C’était once upon a time… Mississippi Cruise. Et nous décidâmes de tester la croisière Jazz du Natchez pour prolonger la magie…

Souriez, en mode touristes.

Souriez, en mode touristes.

 

Une réflexion sur “Once upon a time… Mississippi Cruise

  1. Pingback: Once upon a time… Cent vies sur la toile. | Once upon a time... In New Orleans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s