Once upon a time… la House-warming inoubliable

Point de découverte Louisianaise contée ce dimanche, mais juste une tranche de vie, de celles qui laissent des souvenirs colorés dans la tête, et un sourire houbloneux sur les lèvres.

Hier, c’était donc la crémaillère de Julie et Rebecca. Oui, trois mois après notre arrivée. L’une ayant squatté pendant trois mois la modeste demeure d’une artiste fortunée en échange de soins et d’un amour inconditionnel à son chat borgne, et l’autre ayant passé trois mois à refuser d’apprendre le backgammon avec son coloc psychopathe… (Oui, l’une s’est mieux débrouillée que l’autre…). Bref, hier c’était donc la crémaillère de Julie et Rebecca, ou plutôt leur crèm’arc-en-ciel.

Ici, à Nola, toutes les soirées ont un thème, car c’est une bonne occasion d’être encore plus débiles qu’au naturel et on aime ça. Après la soirée moustaches, Nola et couvre-chef, c’était donc le tour de la soirée table-palette. Porter toutes les couleurs de leur magnifique oeuvre, juste réalisée avec leurs petites mains très douées, était le ticket d’entrée à la soirée. Et quelle soirée!

Y avait du monde, beaucoup de monde. Un joyeux mélange de français et d’américains. J’ai même parlé à un mexicain (Vous saviez qu’il y avait un mexicain à votre soirée? Et il avait même pas le pass couleurs! Hum, hum…)

Y avait du punch maison, des bières à foison (merci les frigos américains), du vin, des jus de fruits de tous les fruits de la terre et même de la red-bull vraiment red. Mais y avait aussi à manger. Des crêpes et tout ce que tu peux rêver mettre dedans. C’était l’anarchie sur la table de la cuisine, une délicieuse vision d’apocalypse.

Y avait de la musique dedans, et une piste de danse où Blandine a pu nous montrer des positions improbables de Hip Hop. Y avait de la musique dehors, et un mec barbu qu’on ne connaissait pas qui jouait de la guitare.

Y avait des intérêts vestimentaires vraiment très intéressants. Claire avait des chaussures où on voit pas ses orteils, Guillaume avait un tee-shirt de foot (WTF?), Rebecca et Julie avaient des chaussons Steve Madden et Mehdi avait la classe.

Y avait des relations humaines passionnantes. Y avait du froid et de la chaleur. Des explications, des câlins, de la complicité, de l’amitié, des rires et quelques conflits. La vie quoi.

Y avait tout ça (et un peu plus) hier soir chez Julie et Rebecca, et ça, ça ne s’achète pas (quoi qu’on aurait les moyens…).

C’était once upon a time… la House-warming inoubliable. Et ils décuvèrent heureux le lendemain…

2 réflexions sur “Once upon a time… la House-warming inoubliable

  1. Pingback: Once upon a time… Cent vies sur la toile. | Once upon a time... In New Orleans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s