Je ne travaille pas dans le vrai monde… Mon faux job

Bon, j’ai essayé d’éviter le sujet, j’ai voulu ne pas en parler, faire comme si j’étais une éternelle touriste ébahie, comme si le boulot n’existait pas… mais vous ne me laissez pas le choix: OUI, J’AVOUE, JE TRAVAILLE AUSSI!

Alors, pour faire taire ceux qui pensent qu’un prof aux States c’est encore plus tout le temps en vacances qu’un prof de sport en France, petit tour d’horizon de ma fausse classe, dans ma fausse école, dans ma fausse ville:

– Les anglicismes sont aux profs aux States, ce que les sigles sont aux profs en France.

France: « T’as parlé avec le RASED du PPRE qu’on met en place pour Kevin suite à l’AP? Faudra peut être même envisager un PAI…« 

States: « T’as vérifié si la lunchbox de Kaleigh a pas été oubliée à l’aftercare? Puis pense que ce soir elle va au carpool… »

– Comme on va chercher ses frites sans sortir de sa voiture en France, on va chercher ses enfants sans sortir de sa voiture ici. Mais promis, on essaie de faire moins d’erreurs dans les commandes… Quoi que.

– Les parents sont présents, très présents, trop présents… Ils peuvent bloquer un après-midi pour décorer ta classe sur le thème du moment (They are sooooooo exciteeeeed!!!!! Tout est dans la retenue.) , mais aussi bloquer un après-midi parce que tu n’es pas assez sweet avec leur enfant (Pourtant tu étais sooooo wonderful la veille! Oui, mais bon, là il s’est pris un ballon dans la tête et tu n’as rien fait…). (Ndlr: le genre de l’élève a été changé par mesure d’anonymat)

– Les enfants sont câlins, très câlins, trop câlins… « I love you teacher »*Hug* »You are the best teacher in the whole wide world »*ReHug* »I love you »*ReReHug*… TAAAAA GUEEUUUUULLLLEEEEE!!!! Parle en français, va te moucher, et lââââââche moi!  (Ndlr: Ok, je suis peut être pas assez sweet….)

– La fatigue tu oublies. Tu te transformes en bête de travail. Des journées de 11 heures, avec en tout et pour tout 30 minutes de pause, au moment du repas, pour avaler un plat que tu peux arriver à réchauffer dans l’unique micro-onde si tu sais te battre. Sinon? Tu bosses. Tu bosses le matin. Tu bosses en récré. Tu bosses à la cantine. Tu bosses le soir. Tu bosses après le soir.

– Le jean? Tu oublies. Tu oublies le lundi, tu oublies le mardi, tu oublies le mercredi (oui, parce que cf. plus haut, tu bosses le mercredi, TOUTE LA JOURNEE), tu oublies le jeudi, tu …. Ah! Mais non, Happy Friday!!! Ô joie, tu peux mettre ton jean fétiche le vendredi (si tu rentres encore dedans au bout de trois mois)! Puis, si tu as un peu de chance, tu peux même être tiré au sort pour la super loterie d’avant week-end… Des places pour les Saints? 20$ au Whole Food? Un magnifique foulard? You are in! Ou comment acheter ton investissement.

Bref, je vous fais rêver avec mes sorties dans le bayou et mes pseudos vacances en Floride, mais je passe 80% de mon temps à l’école… Et j’avoue, rien que pour les 20% restants, ça vaut le coup! Signez!

3 réflexions sur “Je ne travaille pas dans le vrai monde… Mon faux job

  1. Coucou, j’ai lu l’intégralité de ton blog ce matin! (oui…) Je devais partir avec le codo fin 2013 puis retournement de situation compliqué, je pense renouveler ça l’an prochain! Je trouve ton blog très bien fait, dommage qu’on ne puisse te contacter directement!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s